Ecoutez-nous Inscription Newsletter

Peux-tu te présenter ?

Meggie Vandekasteele, 31 ans, employée administrative au Centre Marius Staquet, chargée des expositions.

Quel est ton parcours ?

Après mes études primaires et secondaires à Mouscron, J’ai fait un an d’études de langues en secrétariat de direction pour enfin me décider à suivre mon rêve et partir à l’université faire des études en histoire de l’art et archéologie. Diplôme en poche, j’ai commencé par effectuer un remplacement au service des archives de la ville de Mouscron. Quelques mois plus tard, je décrochais le poste de responsable du Centre de documentation au Musée de Folklore de Mouscron où j’ai pu approfondir mes connaissances en conservation préventive, me familiariser davantage avec l’histoire et le patrimoine mouscronnois et mettre en place mes premières expositions. Au bout de deux ans, mon contrat s’achevait, je suis donc repartie sur le marché du travail et j’ai atterri au Centre Marius Staquet où j’ai été recrutée pour me charger des expositions temporaires.

Quelle est ta fonction au sein du Centre Culturel ?

Chargée d’expositions donc ^^

En quoi cela consiste-t-il ?

Plusieurs points :

 

• La programmation de la saison des expositions. Chaque année, je propose une série d’artistes et de créneaux horaires pour l’organisation de la saison des expos.

• L'accompagnement des artistes dans l’élaboration de leur expo, dans le montage, dans la logistique, la scénographie, etc.

• Un peu de comm’ autour de ces expositions

• L'élaboration d’animations et de visites guidées sur mesures pour les groupes pour chaque exposition

Quel.le est le projet/l’activité que tu as mis en place dont tu es le plus fier.e ?

Le MIAW et les portails de l’imaginaire.

Selon toi, quelles sont les qualités à posséder pour devenir … ?

Pour être chargé d’exposition, il faut surtout être diplomate. On a des artistes de tous les horizons, tous styles confondus. Certains sont très exigeants et il faut trouver le juste milieu entre ce qu’on met à disposition et les besoins de l’artiste, sans avoir peur de dire non.

Il faut aussi savoir comprendre rapidement la façon de travailler de l’artiste et s’y adapter. Certains sont très autonomes, savent ce qu’ils veulent et n’aiment pas trop t’avoir dans les pattes. D’autres sont tout l’opposé et préfèrent que tu gères l’accrochage, la scéno, etc. Il faut rapidement comprendre à qui on a affaire.

Peux-tu nous donner ta définition de la culture ?

Pour moi la culture, c’est ce qui fait une société. C’est un ensemble de pensées, d’écrits, d’actions, de réalisations qui nourrissent le cerveau collectif et qui fait de nous une civilisation.

Quels sont tes loisirs ?

Il fut un temps j’aurais dit la danse classique et contemporaine, mais je n’ai plus vraiment l’occasion de pratiquer depuis un moment.

Du coup, je dirais le cinéma et les séries télé. Comédie, drame, science-fiction, historique, … je m‘intéresse un peu à tout. J’aime savoir ce qui sort au cinéma et je suis curieuse de découvrir de nouvelles séries. Du coup, j’ai déjà regardé des pépites mais aussi de grosses daubes, mais je trouve ça drôle.

Quel est ton meilleur souvenir ?

J’ai déjà des tas de superbes souvenirs au Staquet. N’en choisir qu’un, c’est compliqué... Mais à chaque fois qu’un artiste cite mon nom dans son discours pour me remercier lors du vernissage, ça m’émeut toujours un peu.

Un souhait, un vœu pour la saison à venir ?

Une vraie saison sur son trente et un avec des salles combles, des tonnes d’applaudissements, de magnifiques artistes et des gens heureux.

Centre Marius Staquet

Place Charles de Gaulle, 10 - 7700 MOUSCRON

Tél. : (00.32)56/860.160

 

 

billetterie.staquet@mouscron.be

 

webmaster@centrecultureldemouscron.be