Ecoutez-nous Inscription Newsletter

L'art d'être régisseur.

Antoine, régisseur général du centre Marius Staquet à Mouscron est un vrai passionné de musique ! C'est dès le plus jeune âge que son père, créateur du Tourcoing Jazz festival, lui transmet sa passion. Antoine a énormément travaillé à ses côtés.  Rapidement, il trouve sa vocation et s'intéresse à l'aspect technique lors de divers événements pour ensuite aller apporter son aide au Montreux Jazz festival. En parallèle c'est un parcours scolaire relativement classique qu'il entreprend tout en maintenant une éducation musicale grâce à la pratique de percussions et de la clarinette. Après 2 ans de mathématiques/physiques spécialisées, il s'intéresse à l'IAD (Institut des arts de diffusion) où il entreprend un cursus de 3 ans. Il est ensuite contacté par l'ancien échevin de Mouscron pour travailler en tant que régisseur son ! Depuis, il travaille pour le centre Marius Staquet ! Cela fait désormais 13 ans ! Pour la petite anecdote, il faut croire qu'Antoine était destiné à travailler en ce lieu car il y était déjà venu en tant que technicien, du côté des artistes, lorsqu'il était âgé de seulement 15 ans !

Très vite, il devient coordinateur technique au centre Marius Staquet et s'occupe de faire le lien entre les locataires externes et l'équipe technique interne. C'est un rôle qui nécessite une excellente gestion de son temps. Antoine dispose d'un planning sur lequel il a en permanence un mois d'avance pour minimiser la marge d'erreur potentielle. Et malgré tout, il trouve que ce laps de temps est souvent trop court. Malgré cette organisation, on pourrait croire que son horaire est parfaitement structuré et pourtant il n'en est rien! En tant que régisseur il peut très bien faire une semaine où il travaillera 90 heures tout en n'ayant que 15 heures de prestation la semaine qui suit. Le fait de travailler dans le monde du spectacle rend les horaires très imprévisibles et il est donc indispensable d'être extrêmement flexible et passionné pour exercer le métier. Cependant, il explique que l'expérience qui en découle en vaut clairement la peine. Il a eu l'occasion de rencontrer énormément de personnalités publiques avec lesquelles il a travaillé et échangé !

Il définit cette partie du travail comme un travail de négociation. Il doit en permanence essayer d'expliquer ses contraintes tout en considérant celles des locataires. Il dirige une équipe de 4 personnes qui sont en charge de l'aspect technique avant, pendant et après les différents spectacles.

Quant au métier d'ingénieur du son, qui représente l'autre moitié de son travail, cela consiste en une analyse, mise en place et manipulation des besoins matériels nécessaires pour assurer une sonorisation impeccable lors des représentations! C'est donc une maîtrise artistique des sonorités qui est de mise. Il faut réagir dans l'immédiat à chaque situation et c'est pourquoi il est nécessaire d'être attentif en permanence. Les ingénieurs du son, durant les représentations, sont aux commandes d'une console. Ils gèrent, avec les artistes sur scène, l'acoustique de la salle, au millième de seconde près. Antoine est ravi de travailler au Staquet car il travaille la plupart du temps en collaboration avec des artistes qui peuvent avoir confiance en sa manière de procéder, tout en lui laissant une certaine liberté d'expression dans la partie artistique de son travail  !

Ce qui différencie un bon d'un mauvais technicien ?

La sensibilité ! L'école permet d'apprendre la technique mais c'est avant tout un savoir-faire qui se travaille avec passion au fil du temps. Il faut se renseigner, voir ce qu'il se passe ailleurs et faire en sorte que ce qui est proposé soit agréable que ce soit de manière visuelle ou auditive.

Centre Marius Staquet

Place Charles de Gaulle, 10 - 7700 MOUSCRON

Tél. : (00.32)56/860.160

 

 

billetterie.staquet@mouscron.be

 

webmaster@centrecultureldemouscron.be